Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 15:39

Spartacus est un esclave et gladiateur d'origine thrace (peuple antique qui vivait dans les Balkans). Ses talents de guerrier en ont fait un chef militaire accompli qui dirigea une rébellion dont  l'objectif était de mettre fin à l'esclavage dans la République romaine,


Spartacus-copie-1.JPG

 

Spartacus1-copie-1

 

Cette peinture est inspirée de la sculpture  Spartacus de Foyatier ( 1827).

 

IMG_5355-copie-1.jpg

Published by DELOS
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 22:32

 

J ai décidé cette année de faire une exposition de portraits.

J'ai choisi un fond vert et jaune / orange, la couleur de l'émeraude et celle du couché de soleil et un petit format 30 x 60

 

Roméo2Romeo1.jpgjonathanAlan

 

 

 

 

 

 

Published by DELOS
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 22:21

Voici deux versions d'un modèle aux yeux verts qui se nomme Kévin

.Kevin2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kévin1

Published by DELOS
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 22:43

Venus-del-espejo.jpg

Je me suis inspiré directement pour cette peinture de l'oeuvre de Diego Vélazquez, la Vénus au miroir.

Vénus à son miroir, également connue sous le nom de Vénus au miroir ou La Venus del espejo en espagnol, est une toile de Diego Vélazquez conservée au National Gallery à Londres. Complétée entre 1647 et 16511, et plus probablement peinte pendant la visite de Vélazquez en Italie (1649-1651), le tableau dépeint la déesse Vénus dans une pose lascive, allongée de dois sur un lit et regardant dans un miroir tenu par son fils Cupidon.

La  technique de Vélazquez dans cette peinture est parfaite.

 

 

 

Apollon-au-miroir.jpg

 

Je remercie Laurent et Anthony qui ont eu la patience de poser pour cette nouvelle peinture:

P8250674.JPG

Published by DELOS
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:54

affiche-expo-delosDélos, le peintre de la mythologie, vous appelle, en son acropole privée, le temps de l’exposition exceptionnelle de ses œuvres préférées du 5 au 23 mars 2013 mars  2013 à la Galerie LEE,  9 rue Visconti 75006 Paris

VERNISSAGE LE 7 mars 2013 à 18H

 

2 thèmes ont été sélectionnés par l’artiste : la création et la mythologie.

 

 3 dimensions orientent ce bain de jouvence des esthètes.

 

Le principe de sélection arbitraire : la beauté rayonnante et la splendeur éclatante. Dans son académie Délos fait poser ses esthètes ; il les façonne et les dessine dans la posture de personnages illustres.

 

Les corps nus, parfaits et rayonnants, sont installés dans des paysages de rêve étincelants. Les jeux d’ombres et de lumières magnifient et réchauffent la nudité omniprésente.

 

La simplicité de l’art de Délos, tout en finesse et en virilité, à l’état pur, se lit, par exemple, dans la perspective de regards perçants comme sur les cils et sourcils ; au travers de la précision d’une main ou d’un pied ; ou bien encore, dans le pli de drapés suscitant désirs et convoitises…

Posture.

Ainsi, Délos revisite les corps de marbre de ces dieux et héros illustres auxquels il redonne vie, dans des corps contemporains, sous la forme d’ardentes académies colorées. Redécouvrez le voyage d’Ulysse, l’œil de Narcisse, les douze travaux d’Hercule, les ailes d’Icare, le péché d’Adam et Eve, Abel et Caïn aux champs, la rivalité de Castor et Pollux. 

 

Dans ce graal mythologique, admirez en pleine lumière, en toute pudeur : tétons ardents, nombrils centre du monde, bouches rehaussées de lèvres à l’ardente incandescence, courbures de fesses viriles et attraits de verges généreuses… Ces attributs, estompés dans les statues de marbre qui nous sont familières, sont magnifiés par Délos, dans ses aquarelles devenant légendes. Une certitude : celle de ressortir ébloui par l’aveuglante beauté de détails morphologiques traités si naturellement, avec une infinie puissance mêlée à une rare finesse.

Aucune indécence pour Délos dans son expression de l’inconscient et de l’intime, traitée avec justesse, en toute évidence : celle de corps de rêve-cultes, auxquels il donne chair, pour illustrer l’histoire.

 

livre-delos.jpg 

 

Télécharger gratuitement le livre de Délos :

 Dieux, héros et mythologies

     Livre-Delos.pdf

 

 

 

 

Dans le cadre de cette exposition seront  présentées les  15 dernières  œuvres de Délos.

L’exposition est ouverte tous les jours de 10h à 12h18H30 tous les jours sauf le lundi  

Contact : Tél/fax : 01 43 25 14 98  leegalerie@gmail.com  

www.galerielee.fr

 

Published by DELOS
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 10:37

Adam2Se caractérisant par une harmonie pleine d'équilibre et par une idéalisation légère et non rigoureuse, les toiles de Delos revisitent de manière singulière et séduisante de nombreux mythes grecs qui forment le socle de notre culture occidentale et de notre imaginaire collectif.

Leur mise en scène dans les tableaux nous renvoie à un " temps intemporel ", sans véritable lien entre espace et temps, seulement ponctué de quelques références à la Grèce antique.

De ces  mythes recréés, qui vont de Castor et Pollux à  Prométhée, d’Atlas au roi Midas ou de Narcisse à  Icare, Ulysse et  Poséidon, naît un message absolu, mais qui conserve  toutefois une part d’énigme, se référant à des significations plus profondes, tissées de symboles, comme dans le suggestif  « rêve mythologique ».


Son œuvre picturale empreinte de culture  puise son inspiration à de nombreuses sources, comme les peintres du Quattrocento italien, mais aussi Ingres, Poussin, Raphaël, Vermeer, Carrà, Magritte ou Delvaux.

Le trait net et incisif,  les couleurs froides donnent vie à un univers solitaire, essentiellement immobile dans des mouvements cristallisés, seulement ébranlé  par la sensualité vibrante qui émane de  ces nus masculins, musclés et souples. Une  sensualité qui est l'aboutissement ultime et raffiné du périple de cet insolite voyageur au cœur de l'Antiquité.

Mais l’histoire ne s'arrête pas là. Les mythes  préférés de Delos ont aussi des racines religieuses, avec  d'autres "dieux " et d’autres " titans " : sujets hagiographiques - comme Saint Sébastien, saint le plus exalté pour son physique dans l'iconographie  chrétienne - ou d'autres tirés de l'Ancien Testament tels ceux liés au thème de la création, ici réinterprété dans une dimension épique qui met en évidence la forte valeur archétypale.

Vincenzo Patanè

Published by DELOS
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 10:24

IcareIcare

Il donna à son fils des baisers qu’il ne devait pas renouveler, puis se soulevant au moyen de ses ailes, il s’envole le premier, anxieux pour son compagnon, comme l’oiseau qui du haut de son nid  vient de faire prendre à sa tendre couvée son envol à travers les airs. Il l’encourage à le suivre et l’initie à son art dangereux ; il meut lui-même ses propres ailes, l’œil fixé, derrière lui, sur celles de son fils.

Et déjà sur le gauche, avaient été laissé Samos, l’île de Junon, Delos et Paros; à leur droite était Lébinthos et Calymné au miel abondant,  lorsque se prît à goûter la joie de ce vol audacieux, abandonna son guide et , cédant au désir d’approcher du ciel, monta plus haut. Le voisinage du soleil dévorant amollit la cire odorante qui retenait les plumes. La cire fondu, l’enfant n’agite plus que ses bras nus, et, manquant désormais de tout moyen de fendre l’espace, il n’a plus d’appui sur l’air ; et sa bouche criait encore le nom de son père, l’engloutit l’eau céruléenne; c’est de lui qu’elle a tiré son nom.

 

Les métamorphoses – Livre VIII . Ovide

Published by DELOS
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 18:11

Les 4 guerriers grecs :

 

Soldats

 

 

Nector , roi de Pylos

Fils de Nélée, il est  un des guerriers les plus mythiques de toute l’histoire grecque, car Nestor (« sauveur ») participa à de nombreuses expéditions : contre les Centaures, avec les Argonautes pour la Toison d’Or et enfin à la Guerre de Troie. En effet lors de ce dernier combat, il apporta surtout sa science des combats. On lui attribue quelque fois le nomPhiloctète (Philoktètès), archer grec.

Soldat9

Philotète

Ami d’Hercule, celui-ci lui avait légué ses flèches et son arc. Lors de l’expédition vers Troie, il fut mordu lors d’une escale, sur l‘île de Lemnos, par un serpent. Sa blessure dégageait une odeur insupportable et ses compagnons décidèrent de l’abandonner sur place. Au cours de la guerre de Troie, un oracle révéla aux Grecs, qu’ils ne pourraient pas l’emporter sans les flèches d’Hercule. Ainsi, Ulysse et Néoptolème (le fils d’Achille) allèrent le chercher. Guérit, il accompagna les grecs vers Troie et d’ailleurs c’est lui qui tua Pâris Alexandre grâce à une flèche tirée de l’arc de son ami. De retour de Troie, il alla mourir sur les pentes du mont Ida. de « Gérénien ».

Soldats1

Published by galerie-art-delos.over-blog.com
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:40

 

 

Delos  , le peintre des dieux , héros et mythologies 

 


Le catalogue des oeuvres de Délos est une invitation au voyage dans les mythes antiques qui furent le berceau de notre civilisation et aujourd’hui encore l’un des fondements de notre inconscient collectif. Bien curieux voyage
, en effet, puisque c’est le privilège du créateur, la liberté de l’artiste, d’établir un choix dont les options comme les limites qu’il donne à son acropole privée sont choisies en vertu de ses propres rêves esthétiques.

 

Dès lors, on ne sera étonné de n’y rencontrer que certains dieux, certains héros, un saint parmi les saints et un seul empereur parmi les plus grands de l’empire des romains, choisi sûrement pour sa gloire, sa sagesse et la mémoire qu’on en conserve dans la littérature et dans l’histoire au travers du destin hors commun du célèbre Antinous. Et enfin, quelques guerriers aussi purs qu’anonymes, complétant la série des « Ulysse » ou des « Hercules » dans des paysages terrestres éternels propres à réveiller en nous des légendes endormies.

 

Adam3De Rome à Athènes, de la Troie disparue jusqu’à Alexandrie, nos mémoires s’enrichissent dans la contemplation de ces œuvres  et d’un passé  que la statuaire antique elle-même pourrait revendiquer.

 

Le champ des antiques de Délos n’a pas vocation de fouilles certifiées et authentiques. C’est le témoignage respectueux et admiratif, vingt siècles après leur gloire, à des hommes, à des dieux et à leur Histoire, propre à les maintenir proches de nous.


Published by galerie-art-delos.over-blog.com
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:34

La sourceJ’ai été depuis longtemps un admirateur du célèbre et  talentueux peintre INGRES. Né en 1780 et mort en 1867,  il a traversé ainsi stylistiquement parlant plusieurs époques et on retrouve dans ses toiles à la fois le classicisme de la période néo-classique du 1er empire mais aussi ce côté très romantique typique de ce milieu du 19ème siècle.

En relisant il y a un mois, dans le journal de mon arrière grand père Alexis André, le chapitre qu’il a consacré à Ingres, je me suis à nouveau intéressé à ce peintre et j’ai eu envie de faire une version masculine du célèbre  tableau « La Source ».

Cette toile ébauchée par Ingres vers 1820 n’est  achevée qu’en 1856. Elle représente une femme nue en pied comme inséré dans une niche dans un format vertical versant l’eau de la Source. Associée à la pose du modèle, cette construction donne à La Source l’immobilité d’une statue classique. Cette comparaison n’est pas étonnante au regard de l’importance de la statuaire antique pour le courant néo-classique dont Ingres est le chef de file.

Published by galerie-art-delos.over-blog.com
commenter cet article